A méditer Dans le 16è Sur le Net

Une histoire de chaussures (bis)

Nul besoin d’être Carrie Bradshaw pour posséder de nombreuses chaussures! 
Notre cave(rne d’Ali Baba) recèle à ce jour une bonne trentaine de paires de notre aîné destinées à (dépanner) son petit frère. Ceci dit, certainement moins glamour que les Louboutins de l’héroïne du bien regretté Sex and the City.

 



D’ailleurs je suis certaine que tout parent peut en faire les frais comme nous (c’est le cas de le dire!), le budget chaussures pour nos 2 fils est juste énorme.

Dernier coup de théâtre vendredi dernier lorsqu’au moment de partir à l’école, notre lascar de 6 ans s’est rendu compte que les 2 paires qu’il utilisait une alternance étaient soudainement devenues trop petites et inconfortables! Petit détail, ces 2 paires étaient encore trop grandes il y a 3 mois!!! 
 
Je suis donc partie pour une virée shopping d’urgence dans mon quartier du 16ème Nord en espérant pouvoir profiter des soldes.
 
Préambule / réflexion sur les soldes :
Suis-je la seule à être victime du « on ne l’a plus dans votre taille »? Je pensais le phénomène réservé à mon 40 1/2 fillette, mais en fait, j’ai remarqué lors de cet exercice que les tailles 32 et 33 se faisaient également rares ou alors on tombait sur des tennis immondes avec des fermetures éclair (chez le pourtant par ailleurs sympa Zara Kids) ou des chaussures aux couleurs improbables de Gap ou encore modèles trop moches de Du Pareil au Même.
Bilan des courses : 
Après avoir arpenté les boutiques citées ci-dessus ainsi que le Sprint de la rue Vitale et la boutique de chaussures située en face, j’ai réussi à trouver mon bonheur dans le plus hype des concepts store du 16ème (et bientôt e-boutique!) : Maralex.
Jugez par vous-même, des Feiyue pour la modique somme de 40 €, et accessoirement les premières chaussures à lacets de notre ainé.

 

A méditer : 
Penser à faire une razzia pendant les (prochaines) soldes en achetant les 5 pointures suivantes des modèles actuels,…Pour les chaussures réservées aux occasions spéciales, penser à les acheter en plus grand histoire de ne pas dépenser 80 € pour ne voir son (ses) fils les porter qu’une fois!!Avec les nombreuses activités et surtout la trottinette, rares sont les chaussures qui pourront servir une deuxième fois pour le cadet : elles sont souvent usées jusqu’à la corde. On ne les garde donc que dans l’optique de dépanner.

Laisser un commentaire