Dans le 16è Etat des lieux

Chroniques d’une rentrée

MAJ le 31/08/2016

C’est vrai, je n’ai pas été tout à fait régulière dans l’actualisation de ce blog. Heureusement la suite s’annonce riche puisque j’ai une revue de web dans les tuyaux et des portraits de mamans assez incroyables à tourner.

Mais je ne pouvais pas oublier cette rentrée importante pour nous car marquée par l’intégration des deux loulous dans une nouvelle école privée et surtout du plus jeune en petite section de maternelle.
 
Tout d’abord avec ce stress omniprésent de se demander s’il réussira à poursuivre nos ses efforts rabachages de propreté. Parce que rentrer à 2 ans 1/2 c’est vrai que ça fait une différence de maturité avec ceux qui ont ne serait-ce que 6 mois de plus. La vie en communauté, on savait qu’il y était habitué avec son grand frère et la halte garderie du matin.

Aventures dans l’apprentissage à la propreté 

On a commencé le coaching l’été dernier qui était essentiellement composé de pauses pipi de plus en plus régulières. On a vécu quelques expériences cocasses de devoir choisir le bon pot car notre pépère est un géant, aussi même avec les plus grand pots du marché « Baby Björn », il continuait à être victime d’un effet ventouse qui l’amenait souvent à se retrouver avec le pot coincé sur les fesses en se relevant dans un premier temps, puis en le poussant, son contenu se répandait sur le sol et le pauvre poussait des cris d’horreurs : « oh llla llla!! PA-TOUT PA-TOUT!! ».

A part ces difficultés logistiques, notre première victoire a été de voir notre mignon venir spontanément nous dire « pipi/popo! » pour qu’on l’accompagne jusqu’à son pot, bon après c’est vrai que quand il nous le demande 5 fois en l’espace d’une heure ça fatigue. Le petit malin a d’autant plus saisi la récompense du « bonnnbon » qu’il en profite pour fractionner!! J’étais un peu inquiète qu’il demande son dû à l’école et que ça le démotive de ne rien avoir! 

Des cours de CP orchestrés à la seconde :

Pour la sortie, les parents doivent attendre sagement en file indienne que la maîtresse délivre au compte goûte et en mains propres les jeune écoliers. Le fait qu’il y ait 28 élèves dans la même classe, vous imaginez la honte lorsque qu’on vous rend votre petiot avec un sac poubelle dans lequel sont rangées ses affaires souillées devant les autres parents! Heureusement pour nous, cette mauvaise expérience ne s’est produite que le premier jour.  En revanche, j’ignore si c’est ce nouveau rythme ou le fait de ne plus revoir ses camarades de la halte garderie mais notre mini a eu un temps d’adaptation d’une semaine durant laquelle il se réveillait chaque nuit en demandant tantôt « le lait!!! » tantôt « pipi popo!! » sans compter que les matins suivants, il se levait à 6h00 du matin.

Le privé ou la promesse d’une meilleure organisation et une plus grande implication des parents:

La différence flagrante entre l’année dernière durant laquelle notre grand était dans le public et cette année dans le privé est de constater une organisation rodée et un encadrement de qualité. 

Du coup, j’ai pris la directrice pour une surveillante mais à ma décharge, ce n’est pas elle qui nous a fait passer les entretiens et dans notre école précédente le directeur n’était pas aussi regardant et aimable lors de chaque sortie de classe!! (bon ça c’était en début d’année, car depuis, on l’appelle la gardienne de prison – rapport à son manque d’amabilité,… de ma carrière de parent je n’ai jamais vu quelqu’un d’aussi psychorigide, tout ça dans un cadre catho qui prone le respect des autres, l’ouverture, l’écoute et la générosité – autant vous dire que dans ce cas c’est plutôt rapport de force, soif du pouvoir et compagnie,…)

Ca m’a amusée aussi de constater qu’au-delà du représentant de parents d’élèves, il y a également le « parent relais » qui au sein de chaque classe a pour mission de faire le lien entre l’enseignante débordée avec ses 35 élèves et les parents!! Et attention, en cas de non-disponibilité du parent relais, un 2è est appointé !!! Pour la candidature du 2è parent relais, ça se bousculait au portillon!! Pas de doute, l’info passera!!

 

Chroniques des premiers après-midi :

Pour le grand que j’ai la chance de pouvoir chercher l’après-midi pour le moment, j’ai vite compris qu’avant de superviser ses devoirs je pouvais alternativement :

– lui faire chauffer des pains au chocolat (vive Picard, surtout le lundi quand la boulangerie est fermée!!) et lui donner du jus de pomme pour qu’il se restaure sur le chemin du retour

– les beaux jours, lui apporter sa trottinette (mais alors le chemin de l’allée avec celle que je conduis et la sienne que je porte sur mon épaule est assez cocasse) 

Pour le petit qui se rue sur le garage de voitures, tous les matins dès l’entrée en classe, j’ai décidé de le récompenser l’occuper avec un coffret de petites voitures en métal – ses précédentes avaient les roues qui partaient!!! Un vendeur du magasin de jouets m’a conseillé un coffret de 10 véhicules de la marque Majorette qui seraient plus résistants sachant qu’il ne faut pas espérer des miracles compte tenu de leur utilisation.

Ce coffret a fait son bonheur, sauf quand son grand frère lui piquait les deux modèles Ferrari et Porsche qu’il avait identifiés!! Pire encore, j’ai malencontreusement écrasé de tout mon poids (telle une Uma Thurma qui marche sur l’oeil de Daryl Hannah dans le film « Kill Bill II ») le modèle Twingo – le pauvre était en larmes : « PA-TOUT PA-TOUT la voiture!! »

Voilà c’est à peu près l’essentiel! Et vous, comment s’est passée votre rentrée??

Laisser un commentaire